mercredi, décembre 7, 2022

Santé - Médecine - ParamedicalComment fonctionne une cigarette électronique ?

Comment fonctionne une cigarette électronique ?




Qui ne sait pas que le tabagisme est nocif pour la santé ! Certains fumeurs qui ne veulent plus ingérer les substances toxiques dans la cigarette classique choisissent comme moyen de sevrage tabagique la cigarette électronique. En effet, c’est une précieuse aide qui combat à la fois le manque de nicotine et les habitudes de fumer. Si vous aussi, vous désirez arrêter de fumer, découvrez maintenant le fonctionnement de la cigarette électronique.

Quelques mots sur la cigarette électronique

La cigarette electronique grande consommation, tout le monde en parle, mais peu de gens connaissent son histoire. Elle a été créée en Chine par le pharmacien Honk Lik. Sa vocation est de simuler le geste de fumer du tabac, le but est le remplacement de la cigarette traditionnelle. Au fil des années, la cigarette électronique a connu un grand succès, et jusqu’à maintenant d’ailleurs. Elle est devenue un excellent dispositif dans la lutte contre le tabagisme. Même si actuellement, on ne peut pas dire à 100 % qu’elle ne présente aucun danger, force est d’admettre qu’elle est à 95 % moins néfaste que la cigarette classique. Toutefois, les chercheurs ainsi que les professionnels de santé ne la recommandent pas aux gens non-fumeurs. La cigarette électronique est faite pour les fumeurs voulant arrêter de fumer, remplacer une dépendance nocive par une autre moins nocive.

Le fonctionnement de la cigarette électronique

cigarette électronique fonctionnement
Crédits : Pixabay

La cigarette électronique se compose de 3 éléments : le réservoir, la batterie et la résistance. On appelle clearomiseur l’ensemble de la résistance et du réservoir. Pour fonctionner, elle doit obligatoirement être remplie d’e-liquide. Peu importe le modèle de cigarette électronique, c’est la batterie ou l’accu qui envoie le courant à travers la résistance. Cette dernière chauffe et fait évaporer l’e-liquide dans le réservoir. Fournissant l’énergie, la batterie est actionnée par un bouton donc, quand on appuie dessus, la résistance chauffe, et l’e-liquide s’évapore. Toutefois, sur certains modèles, il n’y a pas de bouton, le contact du drip-tip avec la bouche suffit pour actionner la batterie. Il faut aspirer comme si on fumait une vraie cigarette. Après, on a la vapeur qui est générée par le chauffage de l’e-liquide. Quoi qu’il en soit, on vapote, on ne fume pas.

L’art de bien vapoter

Pour réussir le sevrage tabagique, il faut savoir bien vapoter, car une première mauvaise expérience de vape risque de faire rechuter. Il faut utiliser le bon matériel, celui qui est adapté à notre consommation et à nos attentes en matière de vapeur et de saveurs. Si on veut privilégier les arômes de l’e-liquide, on opte pour une cigarette électronique capable d’accueillir de hautes résistances. Par contre, si on veut des nuages de fumée, on prend une box puissante. Quand on vapote pour la première fois, on tousse, car on a tendance à l’utiliser comme une cigarette traditionnelle. Pour éviter la toux, on tire la cigarette électronique plus longtemps (3 à 4 secondes). Avec le tabac, l’inhalation est brève, mais avec ce dispositif, c’est plus long. Si on tousse encore après, on regarde l’e-liquide, peut-être qu’il y a un dosage de nicotine incorrect. Si cela ne change pas, on voit la puissance, il se peut que ce soit mal réglé. Il faut garder en tête que la qualité du vapotage est une question de précision.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Ousurfer partenaire de PACK ANNUAIRE







Articles Connexes

Plus