Vacances : un séjour adapté pour son handicap

0
248

Tout le monde a droit à des vacances dignes de ce nom, et les personnes en situation de handicap ne sont pas en reste. Pour elles, il y a ce que l’on appelle séjour adapté. C’est en quelque sorte une colonie de vacances pour les adultes, les adolescents et les enfants présentant n’importe quel handicap. Pour tout savoir sur le séjour de vacances adapté, vous êtes invité à poursuivre votre lecture.

Qu’est-ce qu’un séjour adapté ?

Les séjours adaptés en été, en hiver ou au printemps aussi nommés vacances adaptées sont des séjours pour les personnes majeures ou mineures présentant un handicap ou un trouble de la santé. À l’inverse des séjours classiques, ils exigent une organisation stricte. De plus, ils sont conçus pour vraiment s’adapter au rythme et aux besoins de chacun. En effet, ils représentent pour ces individus une rupture avec le quotidien tout en participant à leur épanouissement via les loisirs, les activités, la détente et les animations. Le but de ces vacances est de leur permettre de s’évader et de souffler. Grâce à ce séjour à la carte à l’étranger, en Europe ou en France, ils peuvent également faire de nouvelles rencontres et connaître de nouvelles expériences.

Les différentes sortes de séjours adaptés

On trouve de nombreux types de séjours adaptés en camping ou en gîte, et ils se différencient du type de handicap des vacanciers : handicap moteur, visuel et auditif, troubles psychiques, déficience intellectuelle, autisme… Mais cela dépend également de leur niveau d’autonomie. Il y a les séjours en groupe, les séjours en intégration et les séjours libres.

  • Les séjours en groupe: Ils sont pour les personnes ayant les mêmes difficultés et demandant une permanente prise en charge du début jusqu’à la fin des vacances adaptées. Leur faible autonomie demande une aide continue. Il est possible qu’ils bénéficient d’un accompagnement individuel permanent pour leur sécurité.
  • Les séjours en intégration : Ils sont faits pour les individus indépendants qui veulent intégrer un groupe valide. Ils ont une certaine autonomie concernant les gestes de la vie de tous les jours (habillement, déplacements, repas et toilettes). Toutefois, cela n’empêche qu’ils demandent un suivi individuel pour la réussite de leurs vacances.
  • Les séjours libres : Ils se caractérisent par les infrastructures et les activités qui sont adaptées aux personnes en situation de handicap et qui souhaitent se rendre sur le lieu de séjour par leurs propres moyens.

L’importance des animateurs lors du séjour adapté

Lors d’un séjour adapté pendant les vacances scolaires ou de toussaint, il y a toujours des responsables ou des animateurs qui accompagnent les vacanciers de manière bienveillante. Avant de s’occuper d’eux, ils apprennent à connaître les difficultés, les habitudes et les comportements de chacun. Ils s’occupent également de l’encadrement des vacances. Par ailleurs, iIs se chargent des animations pendant les journées et les soirées en proposant des activités ludiques, de loisirs et de découvertes. Aussi, ils compensent le manque d’autonomie en aidant les individus en situation de handicap dans les gestes au quotidien. Et encore, ils simplifient l’inclusion de tous au sein du centre de vacances. Que ce soit les responsables ou les animateurs, leur travail consiste à offrir aux personnes en situation de handicap une expérience riche et inoubliable le temps d’un week-end, d’une semaine ou plus.

Le fonctionnement du séjour adapté

Laisser une personne en situation de handicap partir en vacances seul peut inquiéter toutefois, il ne faut pas, car il y a désormais les séjours adaptés. Pour s’y inscrire, c’est simple. Il suffit de choisir le séjour qui nous convient et qui est adapté à notre situation et d’y faire une inscription rapide en ligne. Si nécessaire, on peut appeler le centre de vacances. On fait après une demande de réservation et de devis. Ensuite, on reçoit les documents à remplir qu’il faut retourner une fois complétés. Puis, le centre valide le choix suivant les informations fournies dans les documents. La réservation du séjour adapté se termine par la confirmation définitive. Cependant, c’est précédé d’une rencontre en face à face avec le centre et ses équipes d’animateurs. C’est essentiel pour la réussite du séjour, car cela permet de vraiment confirmer le choix du séjour adapté.

Bon à savoir

France Handicap a affirmé que 36 % des personnes entre 15 et 24 ans et 63 % des personnes âgées en situation de handicap n’ont pas accès à de vraies vacances. Plusieurs raisons expliquent cela. Il y a avant tout les problèmes financiers en rapport à la difficulté d’accès à l’emploi à cause du handicap. Notons encore le manque d’autonomie par rapport au handicap, cela peut ne pas permettre de partir seul en vacances à la mer. Aussi, les structures ne sont pas toujours adaptées aux besoins de ces personnes en situation de handicap. Or, partir en vacances présente plusieurs bienfaits comme l’ouverture au monde ainsi que les stimulations émotionnelles, physiques et intellectuelles. De même, cela participe aux rencontres, car on fait la connaissance des personnes dans la même situation ou différentes de nous. Les vacances adaptées sont donc un vecteur de mixité, d’inclusion et de socialisation.

Les aides financières possibles pour les séjours adaptés

vacances adaptées pour handicapés
Crédits : Pixabay

En guise d’information, il y a des aides financières pour financer en partie ou en totalité les séjours adaptés des personnes en situation de handicap. Parmi les organismes à contacter, il y a l’ANCV (Agence Nationale pour les Chèques-vacances) et l’APF France Handicap (Association des Paralysés de France). Précisons encore les associations caritatives (Secours Catholique, Secours Populaire…), la CAF (Caisse d’Allocations Familiales), les mutuelles et les comités d’entreprises, la MDPH (Maison Départementale pour les Personnes Handicapées), les municipalités ainsi que les conseils régionaux et départementaux. Pour réussir à avoir ces aides financières, il faut s’y prendre à l’avance, car les démarches sont souvent longues, et puis les places sont limitées. Donc, on conseille de faire la demande des mois à l’avance. Il suffit de contacter l’organisme ou l’association par mail ou par téléphone. Si on a le temps et si on peut, on se rend en personne dans les locaux de l’organisme ou de l’association.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.