Internet, Webmastering Référencement, SEO Guide SEO: les 8 facteurs essentiels du classement Google

Guide SEO: les 8 facteurs essentiels du classement Google




Guide SEO: les 8 facteurs essentiels du classement Google

Google dispose de plus de 150 facteurs de classement, mais quels sont les plus importants ? Une liste définitive a été établie et la voici.

Toujours à la recherche de nouveaux facteurs, la communauté SEO à découvert, jusqu’à aujourd’hui plus de 200 facteurs de classement Google. Il est toutefois possible que Google en utilise plus. Fort heureusement, on n’est pas obligé de tous les étudiés car nombreux n’ont que très peu de poids dans le référencement. Dans la plupart des cas, ils sont employés comme bris d’égalité plutôt que comme des signaux de classement. Voici donc, la liste définitive des facteurs de classement de Google permettant à tout un chacun de faire ou de défaire sa stratégie d’optimisation de la recherche. Vous pouvez aussi découvrir comment améliorer le positionnement de votre blog.

Les balises HTML

Les balises HTML permettent à Google de connaitre les éléments les plus importants de votre copie. Ce que les utilisateurs voient dans les résultats de recherche sont les balises de titre et de méta description, il faut donc les écrire comme une promotion riche en mots-clés. La division de votre copie en plusieurs sections est prise en charge par les balises d’en-tête H1 à H6, il faut également y intégrer des mots-clés tout en priorisant un style informatif dans la rédaction. Pour finir, le texte alternatif permet de décrire les images aux moteurs de recherche et est nécessaire pour apparaître dans les résultats de recherche d’images.

Si vous faites partie de ceux qui ne se préoccupent pas des balises HTML, vous devez surement avoir des centaines de pages de votre site qui ne sont pas bien optimisées pour une recherche. Pour vous tourner vers une approche plus approfondie, utiliser Website Auditor qui vous permettra d’examiner vos pages en masse. Allez tout d’abord dans Structure du site puis dans Pages, vous pourrez trier les pages en tenant compte de leur score d’optimisation de la recherche. Vous pouvez également cliquer dessus pour obtenir un rapport détaillé et ainsi repérer les pages à faible score. L’outil vous fera savoir tout ce qui cloche au niveau des balises et précisera ceux qui ont besoin d’optimisation.

La saturation sémantique

Il faut que votre contenu SEO regorge de mots clés, d’entités et d’images qui seront pertinents pour la longueur de la copie. Ce n’est plus comme dans l’ancien temps de référencement, le contenu ne doit pas être bourré, la copie doit être au son naturel avec un ton et un style informatif.

Ce n’est pas souvent très simple de connaitre avec exactitude les mots-clés qu’il faut utiliser, là où on doit les insérés et le nombre total requis. Pour donc jouer la carte sécurité, optez pour une stratégie toute simple, commencez par créer un benchmark. Pour cela, analysez les pages de vos concurrents qui sont les mieux classées. Commencez donc, dans SemRush, par accéder à « Analyse de contenu » puis entrez dans « Éditeur de contenu ». Vous obtiendrez une liste détaillée des instructions de rédaction SEO après avoir inséré votre mot-clef principal. Pour trouver la bonne quantité de mots-clés principaux et secondaires, connaître leur emplacement et la longueur recommandée de la copie, fiez-vous à l’outil SEO Content Editor.

Le comportement des utilisateurs

À propos du fait que Google utiliserait des mesures comportementales pour classer les pages, rien n’est encore sûr dans la communauté SEO. Le principal concerné réfute la chose or il existe assez d’éléments prouvant que si.

Nous parlons des mesures comme le taux de clics (CTR), le taux de rebond, la profondeur de la session mais également la durée de la session. Utilisez votre compte Google Analytics et Google Search Console pour la vérification de vos performances en ce qui concerne les mesures du comportement des utilisateurs.

La création d’un contenu attrayant passe par l’amélioration des mesures du comportement des utilisateurs. Prenons pour exemple le CTR qui repose sur la présence, dans les résultats de recherche de code attrayant. Dans le même temps, le taux de rebond, la durée de la session et la profondeur de la session varient du fait qu’il y ait oui ou non quelque chose d’amusant à faire sur votre page. Vous devez faire en sorte de produire une copie de haute qualité comportant une multitude de visuels ainsi que des liens externes pour garder les utilisateurs engagés. Le but principal est de piocher des visiteurs et de les orienter vers votre site.

Les Backlinks

C’est simplement l’un des facteurs ou plutôt le facteur de classement le plus important pour vos pages, même si Google prévoit s’en éloigner. Le bémol est que, maintenant, utiliser des stratégies de référencement black-hat est trop risqué car c’est d’une variété de sites de haute autorité semblable à votre site que vos liens doivent provenir. De plus, la fraîcheur et le trafic comme indiqué dans certains brevets peuvent constituer des mesures de backlink cruciales.

Pour pouvoir efficacement développer votre profil de backlink, il vous faut forcément emprunter quelques idées chez vos concurrents de recherche. Ce n’est pas bien compliqué, commencez par lancer AHref Backlink. Cela permettra à l’outil d’analyser les backlinks et d’en ressortir l’écart de backlink, ensemble de sites qui redirigent vers vos concurrents mais pas vers vous. C’est justement au niveau de ces sites que votre sensibilisation doit s’orienter. De la même manière qu’ils hébergent les liens d’autres sites concurrents, ils pourraient également se lier à vous de cette même façon.

Les données structurées

Il existe des milliers de balises et elles ont la possibilité d’indiquer tous les détails de votre contenu à Google. Vous pouvez utiliser les données structurées à plusieurs fins, pour baliser les auteurs, les notes, les caractéristiques des produits, les emplacements et beaucoup d’autres. Ce qui peut grandement avantager votre référencement, vous pourrez créer des liens entre les entités, épingler votre emplacement et améliorer vos extraits de recherche avec éléments riches.

L’aide au balisage de données structurées est idéale pour toute personne techniquement encline. Si c’est votre cas, commencez par choisir le type de balisage (sont fortement recommandés: produit, article et entreprise locale) et puis soumettez un lien vers la page que vous voulez améliorer. Ensuite, vous devez mettre des morceaux du texte en surbrillance puis choisir les balises correspondantes. Après cela, il faut enregistrer le fichier HTML et le télécharger sur votre propre site web. Vous finirez en vous assurant grâce au test de résultat riche de Google que vos données structurées sont réellement entrain de fonctionner. Il existe aussi de nombreux plugins pour Chrome qui vous permettent de faire le point sur votre référencement et vous donne des statistiques sur les données structurées, mais aussi sur les backlinks et les metrics SEO des différents sites comme Moz, Majestic, etc … Découvrez les meilleures extensions SEO pour votre navigateur Chrome.

L’optimisation mobile

Entièrement déployée, l’indexation mobile touche tous les sites. Comme annoncé par Google, tous les sites web seront jugés en tenant compte de leur version mobile au détriment de la version de bureau à partir de septembre 2020. Vous devez donc vous assurer que votre site soit adapté aux utilisateurs mobiles pour qu’il ait la possibilité d’être classé dans les résultats de recherche.

Consultez le test de compatibilité mobile de Google pour vérifier la compatibilité de votre page aux mobiles. Lorsque c’est bon, vous obtenez le vert mais dans le cas contraire des suggestions vous seront envoyées pour améliorer convenablement la page.

La vérification de votre site web page n’est en aucun cas pratique si elle est faite par une page, utilisez donc Google Search Console pour une vérification globale de toutes les pages. Faites-le en accédant dans l’outil, à l’onglet Amélioration puis Ergonomie mobile. Vous aurez la possibilité d’afficher un rapport détaillé contenant une liste de différentes améliorations.

Les mesures de bases

Les mesures de bases seront très prochainement des facteurs de classement Google, ils représentent les dernières mesures de l’expérience utilisateur. Lors de la visite de la page, les premières impressions de l’utilisateur sont mesurées par les métriques. Ils mesurent précisément la vitesse à laquelle l’utilisateur se charge, la vitesse à laquelle il devient interactif et aussi le niveau de stabilité de la mise en page. Là, ce qu’il est important de retenir est que les signes vitaux ne sont pas, à proprement parler des facteurs de classement Google. Toutefois, il est recommandé de mettre à profit le temps restant en les remettant en forme.

Chaque vital est équipé d’un ensemble détaillé de directives d’optimisation, Google a eu la gentillesse de faire les choses comme ça. Google préconise un meilleur temps de réponse du serveur avec moins de JS et CSS qui bloquent le rendu et le rapide chargement des ressources pour vous permettre de bénéficier d’un chargement plus rapide. Il recommande également de fractionner le code et d’utiliser les JS le moins de fois possible pour améliorer l’interactivité. Et il propose d’utiliser des attributs de taille pour les images et les vidéos tout en chargeant le contenu par le haut, cela pour une meilleure stabilité visuelle.

La fiche Google My Business

Pour un meilleur référencement local, vous devez en premier lieu avoir votre fiche Google My Business puis vous devez l’optimiser et la gérer efficacement. C’est lui qui permettra à votre entreprise d’être établie en tant qu’entité et cela est très important pour votre référencement local. De plus, cerise sur le gâteau, il permet d’optimiser grandement vos performances de recherche locale. Dès que votre fiche est créée, elle devient viable pour le panneau des entreprises et pour Google Maps également, ce qui permet ainsi aux chercheurs à proximité d’accéder à votre entreprise.

Avant toute chose, il vous faut visiter Google My Business pour la création ou la revendication de votre profil. On vous demandera quelques détails de base et la validation de votre propriété. Après cela, vous accèderez à votre tableau de bord Google My Business. Là, vous trouverez bien d’autres manières pour améliorer votre fiche. L’essentiel que vous puissiez faire est l’ajout d’une description, des heures d’ouverture et l’ajout de photos également mais, à part ça il y a plusieurs autres fonctionnalités qui vous intéresseront. De plus, de nouvelles fonctionnalités sont constamment ajoutées et c’est pour ça que Google My Business est si avancé et ressemble à un site web tout à fait indépendant.

RESTEZ CONNECTÉ !

719FansJ'aime
0SuiveursSuivre
303SuiveursSuivre
2SuiveursSuivre






Articles Connexes

Plus

    Comment miner le Dogecoin

    Depuis quelques années, une nouvelle cryptomonnaie fait parler d’elle. Il s’agit du Dogecoin. Cette cryptomonnaie n’est pas brillante en ce qui concerne ses développements...

    Bitcoin code : risques et avantages

    Depuis plus d’une décennie, après sa création, le bitcoin continue à faire couler beaucoup d’encre. En effet, cette monnaie virtuelle née du génie créatif...

    3 astuces pour améliorer son bien-être au quotidien 

    La recherche de bien-être est la chose au monde la mieux partagée. Tout le monde poursuit inlassablement cet état de paix intérieure et de...