Spiruline : alliée ou danger pour la santé ?




La spiruline est très en vogue. En effet, la spiruline est très présente dans les cocktails proposés par les bars branchés, mais aussi dans les plats des restaurants à la mode ou encore les soins en beauté et en bien-être. En marge, la spiruline est distribuée dans les pays en voie de développement pour lutter contre la malnutrition des enfants. Plus largement, la spiruline est très présente au rayon des compléments alimentaires. Malgré l’engouement rencontré, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) alerte quant à ses nombreux effets secondaires.

Spiruline, algue miracle ou poison vert ?

La spiruline est une micro-algue, une cyanobactérie vieille de plus de 3 milliards d’années, aux qualités nutritionnelles intéressantes. En effet, elle est très riche en protéines et concentre un taux très important d’acides aminés, d’acides gras essentiels et de fer. Une composition qui lui vaut alors le surnom de « super-aliments ». Mais voilà, ce qui inquiète l’Anses, c’est surtout sa capacité à rendre les consommateurs malades. L’Anses sensibilise d’ailleurs sur la spiruline et ses dangers. Elle s’est notamment penchée sur les 49 signalements d’effets indésirables enregistrés en France. Parmi les signalements, les cas d’œdème de Quincke, de troubles digestifs sévères, d’affection du tissu musculaire ou encore d’insuffisance rénale sont les plus inquiétants. Pour autant, à faibles doses, les produits contenant de la spiruline sont sans danger. Pour éviter les désagréments, la spiruline doit provenir d’un circuit d’approvisionnement contrôlé, 100% naturel, pour éviter de consommer des produits contaminés par des cyanotoxines, des bactéries ou encore des métaux comme le plomb, le mercure ou l’arsenic notamment.

En marge, les personnes atteintes de phénylcétonurie, d’hémochromatose, présentant un terrain allergique ou souffrant d’insuffisance rénale devraient s’abstenir d’en consommer. Les personnes enceintes ou allaitantes doivent, elles, se rapprocher de leur médecin avant d’en consommer. Quoi qu’il en soit, rien de tel qu’une alimentation variée, équilibrée, ni trop sucrée, ni trop salée pour fournir tous les nutriments nécessaires à l’organisme.

3/5 (2)

Merci de Noter cet article.

RESTEZ CONNECTÉ !

772FansJ'aime
0SuiveursSuivre
1,116SuiveursSuivre
3SuiveursSuivre






Articles Connexes

Plus

    5 conseils pour décrocher votre premier emploi en TI

    Vous êtes à la recherche d’un emploi dans le secteur de l’informatique ? Appliquer ces 5 conseils fera en sorte que votre candidature se démarquera du lot.

    Comment réussir une décoration de fête d’anniversaire ?

    Qu’importe notre âge, on aime célébrer notre anniversaire. C’est le moment de réunir les amis, la famille et les proches autour d’un important événement...

    Préparer un road trip aux États-Unis en trois étapes

    Pour sa réussite, l’organisation d’un road trip requiert beaucoup de minutie. En effet, la moindre erreur peut lourdement impacter sur votre programme et vous...