Emploi, Formation Les 5 erreurs à éviter pour une reconversion professionnelle réussie

Les 5 erreurs à éviter pour une reconversion professionnelle réussie




La reconversion professionnelle est souvent perçue comme une décision positive, pleine d’ambition et porteuse de nouvelles opportunités. Les exemples de réussite sont constamment mis en avant, pourtant nombreux sont ceux qui échouent dans leur quête d’une nouvelle vie.

Voici les 5 erreurs à ne pas commettre pour aborder sereinement votre reconversion professionnelle.

Ne pas se renseigner

La phase de réflexion et de recherche est indispensable à la réussite de votre reconversion professionnelle.

Avant de vous lancer dans cette aventure, prenez le temps de bien étudier la question : Mesurez les risques que vous encourez et les sacrifices que vous devrez faire en chemin.

Cette décision impactera votre vie privée, mais aussi celle de votre entourage, il est donc important d’en discuter avec les membres de votre famille et ainsi les préparer à vous soutenir lors de ce nouveau chapitre de votre vie professionnelle.

Une reconversion professionnelle réussie passe d’abord par une recherche approfondie autour des domaines qui vous intéressent et que vous avez préalablement définis en vous appuyant sur votre parcours, vos connaissances et vos capacités.

Ne pas être réaliste

Avant d’entamer une reconversion professionnelle, il est important de clairement déterminer les raisons profondes qui vous poussent à changer de métier.

Les problèmes relationnels, les ambitions salariales et bon nombre d’autres critères ne sont pas suffisants pour prendre une telle décision. Ces problèmes sont communs à tous les domaines et rien ne vous assure que vous ne serez pas plus mal au sein d’une nouvelle équipe ou dans un nouveau domaine.

Vous devez avant tout penser aux réelles motivations qui relèvent de votre condition professionnelle : votre épanouissement personnel, votre volonté, votre rythme de travail…

Ne soyez pas naïfs, la réussite de votre reconversion professionnelle repose sur des éléments factuels à prendre en compte en amont : les opportunités et limites de recrutement, l’état du marché de l’emploi, les compétences et capacités que vous possédez…

Ne pas avoir confiance en soi

Comme pour tout nouveau projet, la confiance en soi est un facteur crucial dans l’aboutissement de votre reconversion professionnelle.

Vous devez croire en vous et en votre capacité à atteindre vos objectifs. Sans cette confiance, vous ne pourrez pas aller bien loin. Pour défendre votre projet, il faut que vous soyez profondément convaincu de sa réussite.

C’est grâce à une bonne préparation de votre reconversion professionnelle que vous gagnerez en assurance. Il est donc important de prendre votre temps dans cette première étape pour définir précisément les réponses à vos doutes et vos interrogations.

Vous serez sûrement amenés à faire face à des difficultés et sans confiance, vous risquez de vite perdre espoir et abandonner votre projet. N’oubliez pas que vous êtes seul maître de votre destin et n’écoutez pas les personnes qui tenteront de vous faire douter.

Ne pas être accompagné

Nombreux sont ceux qui croient pouvoir réussir leur reconversion professionnelle sans faire appel à des professionnels, grossière erreur !

Certes, personne ne peut agir ou réfléchir pour vous, mais saurez-vous poser les bonnes questions ? N’allez-vous pas en négliger certaines ? Êtes-vous prêts à prendre le risque d’échouer ?

Si les professionnels de la reconversion professionnelle existent, c’est bien parce qu’ils sont utiles et qu’ils peuvent vous éviter bon nombre de mauvaises surprises.

Leur rôle est de vous accompagner dans chaque étape de votre reconversion et de vous éviter de perdre du temps à prospecter par vous-même. Ils peuvent aussi vous partager leurs contacts et réseaux professionnels pour faciliter votre recherche d’emploi.

Ne pas s’impliquer pleinement

L’autre erreur communément commise dans le cadre d’une reconversion professionnelle est de se reposer entièrement sur l’accompagnement dont vous bénéficiez. Un bon conseiller vous aiguille sans pour autant prendre des décisions à votre place. C’est à vous de mener votre barque, lui n’est là que pour vous éclairer et vous proposer des solutions adaptées à vos envies.

Le conseiller n’est pas divin, il peut avoir tort et vous ne devez pas hésiter à le corriger quand ces conseils ne conviennent pas à votre vision personnelle.

C’est à lui de s’adapter et de modifier son approche en fonction de vos objectifs.

RESTEZ CONNECTÉ !

719FansJ'aime
0SuiveursSuivre
219SuiveursSuivre
2SuiveursSuivre






Articles Connexes

Plus

    Pourquoi opter pour une petite maison en bois 

    L’explosion démographique a eu d’innombrables effets sur l’aménagement urbain. Dans les grandes villes, trouver de l’espace pour construire un petit logement est très difficile...

    Comment rédiger son cv pour trouver un emploi ?

    Pour accéder au monde professionnel, vous avez l’obligation d’écrire un CV de très bonne qualité. Ce qui n’est pas toujours facile lorsque vous n’avez...

    Le navigateur qui fonctionne pour vous

    Quelle que soit la plate-forme sur laquelle vous aimez travailler, un navigateur Internet de quelque nature que ce soit est vital pour le travail...