lundi, février 6, 2023

Non classéUn drone : pour quoi faire ?

Un drone : pour quoi faire ?




Au sortir de la deuxième guerre mondiale, l’écrivain français Georges Bernanos pouvait reprendre une phrase de Lénine et intituler l’un de ses essais : La liberté, pour quoi faire ? Eh bien, nous avons donné le même titre à notre article, tant l’usage d’un drone semble avoir à voir, aujourd’hui, avec celui de la liberté.

Parmi tous les jolis petits joujoux que le high-tech nous donne d’apprécier facilement, le drone est l’un des plus intéressants et plébiscités, ne s’étant « démocratisé » que depuis quelques maigres années, notamment grâce à des acteurs tels que Drone&Fly. Voyons-en les principaux usages possibles.

Une utilisation professionnelle

Un drone de qualité, ce n’est pas donné. En effet, il s’agit d’un petit bijou de technologie alliant notamment autonomie, sécurité, fiabilité de pilotage et qualité des prises de vue.

Au vu de l’investissement que les drones représentant, il est donc logique que leurs premiers acquéreurs aient été des professionnels.

On trouve par exemple des agents immobiliers qui, pour agrémenter leurs annonces de belles photographies, utilisent des drones afin de se démarquer avantageusement de leurs concurrents. Nous pourrions ensuite évoquer le secteur du BTP, dans lequel le drone permet d’aller vérifier ou étudier facilement un détail en hauteur, difficilement ou coûteusement accessible par un être humain. Enfin, le drone a une place toute particulière dans le domaine de la sécurité, aussi bien publique que privée : il offre une surveillance discrète et efficace d’un lieu précis, ou donne encore la possibilité d’enregistrer les images de manifestations, ne serait-ce que pour compter les participants ou identifier a posteriori de potentiels délinquants.

Un usage récréatif pour les particuliers

Le temps passant, l’emploi des drones est de plus en plus encadré, notamment en milieu urbain. Leur multiplication et leur potentielle entrée en conflit avec des drones ou appareils gouvernementaux font qu’il y a des règles précises à respecter localement.

Quoi qu’il en soit, la détention d’un drone reste heureusement autorisé pour les particuliers, et cela ne devrait guère changer, d’autant plus qu’il s’agit d’un marché en pleine croissance et porteur, ce qui est toujours un atout en période de crise générale.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Ousurfer partenaire de PACK ANNUAIRE







Articles Connexes

Plus